mercredi 5 février 2014

HORS-JEUX N°3: ITW de SCIOL (Dessinateur, peintre, illustrateur du RGB)...

HORS-JEUX
Chaque mois (ou un mois sur deux) une personnalité en retrait du monde médiatique, un artiste émergeant en quête de gloire ou de fortune revient sur son parcours et son actualité. Après el didou (Animateur mythique) et Moise the dude (un rappeur qu'il est bien), c'est au tour de Sciol (Dessinateur, illustrateur du blog) de nous parler de lui. 

Hello Sciol ! ça me fait drôle de t’appeler par un autre nom ^^
Comment est-ce que tu te présenterais, en deux phrases…  

Dessinateur de bandes-dessinées, peintre... refus de la soumission à pas mal de règles (ben ouais gaucher contrarié c'est bancal et merdique !), même si j’ai su faire des efforts pour séduire les éditeurs.


Comment t’es venu ton gout pour le dessin ? C’est une vocation ou c’est venu sur le tard ?

Tout petit (comme 99,9% des dessinateurs BD ^^)... quand j'allais en vacances chez mes grand parents il y avait toujours des Spirou, Mickey, Pif gadget ou Blek le rock qui trainaient et que je m’évertuais à reproduire du moins pire possible, la langue pendante et la salive baignant le bas de ma feuille de dessin... ha haha, j'exagère à peine.


Comment résumerais-tu ton parcours ?

Çà a démarré en trombe pour ma pomme, vers 18-19 ans, en gagnant ou en étant primé dans tous les concours BD que je faisais, avec pas mal de propositions que j'ai déclinées au fil des années (erreur à ne pas commettre, en BD comme dans la vie en général... le temps file trop vite ! Conseil ! ^^ ).


Par exemple suite à un concours (au début des années 90) qu'organisait la Fnac sur toute la France et la Belgique, j'ai gagné le concours grand ouest et été sélectionné parmi les 20 finalistes (France et Belgique) à Paris. Avec à la clé une proposition de collaboration pour un ou plusieurs albums venant de la part du conteur Pierre DUBOIS ayant déjà œuvré comme scénariste chez quelques éditeurs majeurs, plus une proposition de radio France Armorique qui après m'avoir interviewé dans leurs studios m'a offert la possibilité de gérer une fois par semaine une émission sur la BD en me permettant d'inviter tous les auteurs que je souhaitais... et bien il a préféré remettre çà à plus tard (le gaucher contrarié) !!!


... enfin si, j'ai tout de même été tout proche de l'édition chez VENTS D'OUEST 10 ans plus tard, big concours international organisé par GLENAT pour lequel j'ai été primé. Ils m'ont repéré et je me suis fait aider par Olivier TAIEB (cousin de Joan SFAR) afin de boucler le scénario et les dialogues. Mais nos univers narratifs étant trop différents, les choses (pratique comme terme  '' les choses '') ne se sont pas faites.


Ensuite j'ai eu un trou sidéral de quelques années. Plus envie de rien, de créer, d'amour, de sentiments... le vide... besoin de me ressourcer, d'accumuler des expériences de vie, regarder, observer, comprendre le monde et mon propre p'ti monde.


C’est quoi ce nouveau nom… SCIOL ?

C'est mon... au moins 350 ème pseudo... celui de la maturité -c'te farce !!! Non mais celui-là je l'adore... c'est mes tripes qui parlent, je me suis remis à peindre !! Je sais dorénavant que je vais peindre jusqu'à mon dernier souffle !!! Trop d'espaces à explorer !!!! Trop de kiff !!!


En plus, ce pseudo, court et clair comme l'éclair qui court correspond définitivement à mon appétit, à ma voracité actuelle, pour la peinture ; une discipline que j'ai délaissé trop longtemps après les beaux arts (Rennes) au profit de la pub et de la BD.


La peinture me laisse plus de liberté graphiquement, c'est sans commune mesure avec la BD (et c'est normal en même temps), même si le risque de finir pauvre, miséreux et squelettique rode constamment... Nan mais j'ai du ressort, faut pas déconner non plus ^^. Tiens, d'ailleurs, j'ai pris un peu de poids ces derniers temps !?!...  Faut que je fasse gaffe ou que je reprenne la clope.

 
Ta peinture est visible où, en ce moment ?

J'expose plusieurs toiles (à la vente) dans la boutique-galerie 6EME SENS à Lamballe (22) au 3, rue villedeneu -pour ceux qui aimeraient voir quelques originaux. J'ai beaucoup aimé le parti pris de Marie Noëlle THOMAS qui a ouvert cette boutique de déco en octobre et qui a fait le pari d'y animer une partie galerie d'art. Elle expose de très belles et originales sculptures et peintures art moderne d'artistes venant d'un peu partout (Espagne notamment). Que les amateurs d'arts ne se privent pas d'aller y jeter un œil.


Et la BD, c’est fini ?


En fait je ne sais pas, normalement non, je garde un œil sur la BD. J’attends des réponses d’ailleurs,  de certains éditeurs, concernant une maquette à propos d'une légende fantastique et futuriste que je leur ai envoyée au début de l'été. Les quelques planches que je t'ai fournies sur le mont st Michel font partie de ce projet.


Quels ont étés tes influences (artistiques) jusque ici ?

MIRO (inventivité totale au niveau des formes et explosion de couleurs), MUNCH (immédiateté et énergie punk de son propos.) et BASQUIAT (un peu un mixte de MIRO et de MUNCH) concernant la peinture. BILAL et MOEBIUS quand j'avais 13-14 ans pour la BD, mais en BD j'adore aussi des auteurs comme Will EISNER ou De CRECY ainsi que pas mal d'autres mais là on ne peut pas parler d'influences véritables.
 

Combien de temps il t’a fallu pour faire tes deux illustrations du blog au fait (Penguin Harrier ou la « RGB Corp. »), tu t’en souviens ?


Réaliser une illustration, une planche BD ou une peinture sont des choses très différentes et très variables au niveau du temps passé dessus selon le nombre de détails que tu y mets et selon le style employé. Une illustration couleur peut me prendre de 2 jours à 15 jours. Une planche BD noir et blanc de 3 jours à une semaine. Une planche BD couleur de 4-5 jours à 15 jours. Une peinture de 1 heure à 1 mois, voir plus.


Est ce que tu peux citer tes derniers achats JEUX VIDEO, CD, DVD et BD et tes préférences dans ces « matières », pour finir.
 

Alors en termes de kif pur, je dirais les Résident Evil 1, 2, Code Veronica et 4 pour les coups de stress permanents et le sentiment de solitude totale en ce qui concerne les 3 premiers et pour la générosité sans borne du RE 4 ainsi que  GTA San Andreas pour l'immersion, la richesse et la variété de l'univers, comme je ne l'ai jamais ressenti depuis, malgré par exemple de très bons Far Cry 3, GTA 5 ou Red Dead Redemption.Pour la BD, dur de choisir aussi, alors je vais trancher pour les Phalanges de l'ordre noir et partie de chasse de Bilal et Christin, Nicolas de Crécy en général et plus particulièrement sa série Salvatore pleine de poésie, de dérision et de sens profonds teintés d'humour barré, ainsi que tous les Margerin, du pur bonheur direct et sans concession.

 

Pour le son, j'écouterai jusqu'à mon dernier souffle tout le punk originel (77), Clash, Sex Pistols, Suicide, Sham 69, Cramps, Uk Subs, Buzzcocks, etc. ainsi que toute la scène alternative  française des années 80-90 avec Béruriers Noirs, Mano Negra, Noir Désir, Ludwig Von 88, OTH et des tas d'autres ainsi que tout le vieux ska, reggae, dub, soul, jazz... en fait trop plein de kifs en musique... dur de choisir, ah oui j'y ajouterai le génie: Mister Gainsbourg. Et enfin dans les trucs actuels quelques rap qui flattent mon oreille comme My first song de Jay z (que m'a fait découvrir le chacal qui me soumet à la question en ce moment héhé) ainsi que I be high de Kid Cudi. Et enfin pour le ciné, impossible de choisir, il y en a trop et ma mémoire flanche haha.


Au fait, MOISE THE DUDE (invité du précèdent HORS-JEUX) a une question pour toi :

Je ne sais pas qui tu es ni ce que tu fais (à priori du dessin) mais ma question est la suivante : Est-ce qu'il y a un truc, un objet, un lieu, un personnage whatever, que tu n'arrives pas à dessiner ? Genre tu peux le dessiner mais ça ne te plaît pas, il y a quelque chose qui t'échappe, tu n'es jamais content du résultat ?

Globalement je me sens plus à l'aise quand il s'agit de créer intégralement des univers futuristes ou fantasmagoriques, alors que je m'ennuie parfois lorsqu'il faut dessiner le contemporain.Plus particulièrement, les animaux me donnent pas mal de fil à retordre quand il faut les dessiner de façon instinctive (je préfère les étudier avant). J'ai également plus de facilités à dessiner une femme en mouvement que figée debout... question de dynamique des courbes. Pour conclure, le jour ou je serai continuellement satisfait de ce que je fais, j'arrêterai tout car çà laissera supposer que mon envie de découvrir, explorer, progresser aura disparu... mais j'en suis loin surtout depuis que je me suis remis à la peinture, discipline dans laquelle une trouvaille en appelle toujours une autre :)

A ton tour, tu aurais une question pour l'invité du "mois" prochain ?

Question (de SCIOL) pour le prochain invité :

Quel est le moteur principal qui te donne l'idée d'un film ? Une image ou plusieurs images ? Un son, une musique ? Une idée d'histoire ? Tu laisses une idée murir assez longtemps ou t'arrive-t'il de filmer sur une impulsion ? Un flash ?

Merci Sciol! Et à bientôt pour notre projet commun ... j'espère que ça avance !
(perso, je rame un peu) ^^ 

1 commentaire:

 
over-blog.com