vendredi 5 mai 2017

Roms et Megaroms Konami sorties sur MSX : l'intégrale (1/10) - (Extrait de la Bible MSX).

Un Micral, des micros...
Crée par Max HERMIEU en 1950 le SICOB (Salon des industries et du commerce de bureau) a pour vocation de départ, comme son nom l’indique, de favoriser les échanges commerciaux en fournitures de bureaux. Au début des années 60, il déménage du parc des expositions de la porte de Versailles vers le CNIT de la défense où il prendra racine jusque ça fermeture définitive en 1990 (après un court passage à Villepinte.). Avec l’avènement de l’informatique, le CNIT de la défense devient ainsi le lieu de référence, où trouver et exposer les nouveautés en matière de bureautique, chaque année. Et les initiales du mot SICOB prennent alors un tout autre sens (celui du Salon de l’Informatique de la Communication et de la Bureautique) dès 1973.
Cette année-là, au sein des murs du CNIT sera en effet dévoilé le Micral (le tout premier micro-ordinateur prêt à l’emploi). A l'origine, aussi, de l'un des premiers jeu de mot  « à la française » et si typique du milieu de la micro-informatique - repris ici, dans mon « accroche ».   
Les deux SICOB de 1983 n’avaient pas vu apparaître le fameux MSX. On en parle déjà beaucoup parmi les professionnels (1), on le craint, mais il faudra attendre encore un an pour le voir présenter.  Apple ravi la vedette avec le Macintosh. Le PC d’IBM est un peu délaissé (on attend surtout la version portable, le PC Junior). Les fabricants parlent de la norme japonaise MSX comme d’une menace, d’une déferlante imminente… ils ont peur. D’autant qu’une marque anglaise (dragon) semble s’y intéresser.   
La peur n'évitant pas le danger, comme le disait (à raison) ma grand-mère, c'est tout naturellement, en cet endroit, que finit par atterrir au printemps 1984 -et pour la première fois sur le sol  Français donc- le fameux: MSX. Un ordinateur-console porteur d'un projet d'uniformisation des logiciels et des matériels informatiques - ici accompagné d'une cartouche de jeu de type arcade signée Konami: Hyper Olympic (2).
Hyper Olympic est pourtant la dixième cartouche de la marque Konami prévu pour l'appareil - en place depuis 1 an au Japon-, elle porte d'ailleurs le numéro RC 710. La toute première cartouche sortie portant le numéro 700, il est aisé d'en déduire qu'il s'agit bien de la dixième. Les initiales RC désignent la nature de l'objet (RC pour ROM CARTRIGE). Il aura au total 70 cartouches Konami dédiées au MSX (dont plusieurs sont restées inédites ou bien sorties à une date ultérieure de leur année de naissance).

Je me propose ici de les répertorier, en détaillant leur contenu...

Athletic Land     (MSX1-PGS-RC700-1984)

Genre: Action-plateforme


Aussi simple que réussi graphiquement, dans un univers coloré et enfantin,  « Athlétique land »,  écran après écran, reprend dans les grandes lignes les principes de Pitfall. Vous devez amener votre personnage du début à la fin de chaque stage (il y en a 24), chacun étant composé  de cinq à six écrans fixes à traverser. De la marre d’eau que l’on ne pourra traverser que suspendu à une liane – avec l’aide de quelques nénuphars- aux araignées suspendues, plus rapides et nombreuses au fur et à mesure que le temps s’écoule,  vous devez éviter  les obstacles qui vous font face dans un temps limité. A noter : Une autre version du jeu –quasi  identique, seul le fond du décor et l’avatar contrôlé varient –, sort la même année, et met en scène les « Cabbage Patch Kids » ; célèbres poupées  connu en France sous le nom  de « Patoufs » et plus encore sur la Colecovision de CBS.


Antartic Adventure (MSX1-PSG-RC701-1984)

Genre: Course contre sa montre !


Tout premier jeu vidéo à qui l’on doit l’apparition du personnage pingouin  (*) - à la fois mascotte et futur emblème du MSX- Antartic adventure  est le brouillon d’un jeu, lui génial en tous points… sa suite !  L’un des tout meilleurs jeux vidéo jamais sorti toutes époques et plateformes confondues (j'évoque ici évidemment Penguin Adventure: j'y reviendrai ! ).
Sont déjà présent dans cette ébauche : le principe du jeu et son décor. Dans une représentation en simili 3D (à la Space harrier) le pingouin contrôlé doit parcourir la banquise, jonché de crevasses et d’ennemis, dans un temps limité. Les bonus y sont pauvres en revanche…  des drapeaux pour augmenter le temps imparti, point barre ! Répétitif et sans éclat il donne juste le cadre de sa suite qui, elle, fera date. Un chef d'œuvre en devenir...

 (*) Le dit personnage  est d’abord appelé « pengin » (le nom phonétique japonais pour signifier penguin  puis on l’appellera penta et enfin pentarou ou encore pentaro, à partir de la série et du premier parodius et qui prend place après les aventures en Antartique (Taro est un nom de garçon assez courant au japon. Et on apprend en effet dans le troisième volet de la trilogie de ses aventures en Antartique (un troisième épisode a vu le jour sur Nes), à la toute fin du jeu, que Pentaro aurait été conçu par pengin (aka penta) et penka (la princesse délivrée dans penguin adventure puis reconquise dans le troisième opus alors qu’elle envisageait de quitté un penta grossissant ). Rqe : Fait amusant, le mythique épisode 2, intitulé Penguin adventure, peut nous laisser un doute qu'en à l'origine du nom du mythique Penguin. En effet, le titre peut etre traduit par « L’aventure du Manchot ! » (penguin signifie manchot en anglais : c’est en effet un faux ami !!). De quoi corser le tout...

Monkey Academy (MSX1-PSG-RC702-1984)

Genre: ludo-éducatif


Comme dans toutes les « bonnes veilles » premières roms estampilées Konami ce titre qui vous invite à jouer à l’aide du clavier ou bien d’un joystick. Vous contrôlez un singe. Le but étant de résoudre de petites équations. A ces calculs simples (additions, soustractions ou multiplications) de type « 2+___=5 »  s’ajoute ensuite une phase de recherche-plateforme. Ainsi, une fois effectué la part de calcul mental,  il vous faut trouver le chiffre (que vous avez normalement en tête), dissimulé dans le tableau. Puis, le transmettre à un acolyte virtuel (aux impulsions automatiques) en haut de l’écran. Quelques timides assaillants tenteront, à partir de là, de vous en empêcher ; défendez vous alors en balançant un fruit trouvé sur le parcours. Konami sortira aussi ce titre, cette même année 84, sur  Colecovision ; une constante tout ses premiers titres à sortir sur MSX1. La conception de la Colecovision (comme nous l'avons vu dans l'étude du développement du MSX) étant très proche de la «bécane ».


Time pilot (MSX1-PSG-RC703-1983)

Genre: Shoot them up


Time pilot est un classique du shoot them up qui a rencontré un immense succès en arcade. Réalisé par Yoshiki Okamoto (à qui l’on doit également Final fight, Pang et Street fighter 2) ce titre est un miraculé ! En effet,  il a été conçu, « sous le manteau » par son concpteur contre l’avis du staff dirigeant de Konami ! Mr Okamoto se devait de livrer, au départ comme à l’arrivée : un jeu de voiture !! Inspiré de Bosconian, mais plus  proche d’Astéroïd en terme de jouabilité,  vous devez affronter dans ce titre, à travers cinq époques différentes (1910, 1940, 1970, 1983 et  2001), une série d’avions des différentes périodes courantes.  Au passage, entre deux tirs à 360 degrés, vous y croiserez quelques victimes sautant en parachutes, et qu’il faut délivrer. Le jeu a beaucoup vieilli. L’adaptation MSX  -dotée d’une animation beaucoup moins fine, de sons et de graphismes très en de ça de la version d’arcade d’origine- reste néanmoins plutôt fidèle, dans son ensemble et  le  gameplay  bien restitué.


Frogger (MSX1-PSG-RC704-1983)

Genre :  Action-Puzzle game


Distribué par SEGA/Gremlin partout dans le monde, Frogger est le tout premier hit mondial de Konami. Il s’est vendu à 20 millions d’exemplaires !! Son adaptation sur MSX date de la sortie du titre en salle. Dès 1983 (au Japon), l’ordinateur-console, vous permettait donc de diriger les célèbres grenouilles, les unes après les autres, d’une rive à l’autre de l’écran. Eviter d’abord, sur la route, une foultitude de chauffards en furie, puis sauter sur des troncs d’arbres, du plus rapide au plus glissant pour traverser des berges infestés de crocodiles... un titre phare, toujours aussi plaisant de nos jours; tu le « crooaa » ça ?  (Attention, un jeu de mot en hommage s'est glissé...) 
  

Super Cobra (MSX1-PSG-RC705-1983)


Genre: Tir / Shoot them up

Tout dans super cobra ressemble à un autre  grand hit de Konami, j’ai nommé : Scramble ! Le scrolling horizontal, qui défile de gauche à droite. Le décor montagneux et dont il faut éviter les contours sous peine d’être détruit.  Les ennemis, les armes à disposition (laser et bombes) et même le but du jeu  puisque là aussi il faut traverser les niveaux tout en se ravitaillant en carburant. La seule différence notable semble être l’appareil contrôlé : un hélicoptère, de type « cobra » - qui donne son titre au jeu. Tout ça est certainement voulu puisque Scramble ne sortira pas sur MSX.  
   

Konami’s billiards/Video Hustler (MSX1-PGS-RC706-1983)

Genre: Simulation


Video Hustler est une simulation de billard américain -avec une vue du dessus-  qui s’avère aussi précise que sobre. Les couleurs ne sont pas criarde et le strict nécessaire est présent à l’écran : La boule blanche et les six autres à rentrer. Le seul et unique effet sonore du jeu -que l’on entend lors du déplacement du curseur qui, lui, permet de préparer chacun de ses tirs- est en revanche assez irritant et gâche le tout !


Un fait curieux concerne l’illustration du jeu. Trois personnages y sont représentés (deux hommes, cannes en main et une jolie blonde qui assiste à leur partie de Billard) mais dans des styles totalement opposés selon le pays de sortie. Les personnages sont peints et d’apparence sérieuse pour la version  US alors que la version japonaise met en scènes des caricatures tout droit sorties d’un dessin animé.     
Mah Jong (MSX1-PGS-RC 707-1984)

Genre: Réflexion/ Domino


Sortie uniquement  sur le territoire Japonais (et non traduit), ce jeu est comme son nom l’indique une simulation de Mah Jong  - un jeu de dominos spécifiquement local. Les collectionneurs seront certainement ravis d’apprendre qu’une jaquette du titre-telle que Konami pouvait les confectionner (aux couleurs, logo et format cartonné de l’époque)- et à monter soi-même  est disponible en téléchargement sur le site Passion MSX.  Une suite de ce jeu existe sur MSX2.


Action Boat (MSX1- PSG-RC 708- Inédit)

Genre: Course


Prévu pour faire partie des jeux de lancement du MSX (à en croire quelques photos d’écrans présentes sur un tract publicitaire de l’époque à la sortie de l’appareil). Action boat aurait du être une course de bateau, vu de l’arrière à la manière, par exemple, d’Hyper Rally (et abordé plus loin).  

Spelling Bee (MSX1-PSG-RC709-Inédit)

Genre: Ludo-éducatif


Le héro du titre d’Atlantic land, sur un arbre perché (celui de Magical tree) est entouré de lettres suspendues  telles des fruits. Ce logiciel ludo-éducatif, probablement destiné à  apprendre à écrire aux plus jeunes, n’a jamais été commercialisé.



Une publicité présente néanmoins le titre (prévu dans le line up de Konami pour la sortie du MSX) et y indique un prix au double des autres jeux -un système de reconnaissance vocal était probablement  prévu, d’où le surcout.    
Hyper Olympic 1/ Track & Field 1 (MSX1-PSG-RC 710- 1984)

Genre: Sport


Hyper Olympic, Hyper Sport ou Track & Field ? Pour définir cette compilation d’épreuves sportives - responsable de nombreuses destructions  de joystick et d’autant de foulures du poignet - comment doit on dire?  La série Hyper sport fait suite à Track & field et proposera de nouveaux sports. On le verra par la suite c'est donc tout autre chose! « Track & field » en revanche est bien quant à lui le nom du hit d’arcade (aux USA) -connu également sous le titre d’Hyper olympic chez nous. La confusion n'est plus permise! (d’ailleurs sur la jaquette, ces deux appellations  cohabitent !).


Quelques jeux olympiques d’été y sont représentés: le 100 mètres, le lancé du marteau et le saut en longueur ; le 110 mètres haies ayant été remplacé par le 400 mètres dans la version MSX. Ce titre en a inspiré un autre, tout aussi connu : le Décathlon de David Crane (Activision) et qui bien que moins fun comporte plus d’épreuves (10 au lieu de 4). Il est aussi le premier jeu à accompagné le lancement du MSX en France à sa sortie au SICOB de printemps en 1984.   

Lien vers la suite = >

Cartouches RC 711 à RC 720                                                 


(1) Le spécial Sicob consacré aux micro-ordinateurs a eu lieu le 14 MAI 1983, le principal se déroulant au mois de Septembre. A l’occasion du journal télévisé, qui parle en bien de l’évènement, aucune mention du MSX n’est encore faite… l’ordinateur-console vient tout juste de sortir au Japon et n'arrivera en France que l’année suivante.
(2) On ne l’apprendra que dans le numéro 18 de Tilt sorti pour la période Janvier/Février 1985.