vendredi 21 décembre 2012

Snatcher (2012-2042)


 
Nous sommes en l’an 2042, quelques décennies après l’apocalypse, au mois de décembre – et non loin du 24, à en croire la présence du père-noël.  Bienvenu dans SNATCHER ; l’autre titre emblématique d’HIDEO KOJIMA. Le nom de Metal gear étant ici également utilisé mais pour désigner un  petit robot qui suit à la trace le héro (que l’on incarne) : Gillian seed.

Snatcher est une bande dessinée interactive qui nous immerge dans un futur sombre -post apocalyptique- où des robots (les snatchers) déciment peu à peu les humains encore en vie et   conservent ensuite leurs apparences.
 
Dans ce contexte l’on fait progresser le scénario via ce flic amnésique -en quête de souvenirs et de ses liens avec les snatchers et qu’il se doit de flinguer, au passage.
 
L’histoire et donc ponctuée de phases de tirs, et elle sera plus ou moins détaillée selon la volonté que l’on aura d’investiguer les lieux ; une bénédiction lorsqu’on connait l’auteur ! Sous l’influence de films comme Blade runner (pour l’atmosphère, les décors, la trame principale)...
 
 
...terminator (pour la présence des cyborgs et le coté « guerre contre les machines »), New York 1997 (pour l’introduction, l’ile de Manhattan devenant ici NEO KOBE) et bien entendu L’invasion des profanateurs  (l'affiche est ci-dessous) Kojima met en scène ici, plus qu’il ne nous fait jouer, un hommage aux séries B de son enfance.
 
Le jeu sort sur MSX2  le 23 Décembre 1988 -sur disquettes et avec une cartouche (SCC+) dédiée au son. 
 
Intégralement en japonais, il ne sera traduit que six ans plus tard pour l’Europe, dans une version Mega cd. Cette tardive version ajoute un chapitre supplémentaire à l’histoire d’origine.
 
Un chapitre supplémentaire qui prendra une autre forme sur MSX; il est inclus dans une version RPG du jeu, à suivre dès 90: SD Snatcher.
 
Kojima, après avoir réalisé METAL GEAR 2 (MSX2), reviendra ensuite à ce type de récit (scénarisé et futuriste) avec Policenauts et ce dès 1994...