vendredi 6 novembre 2009

Test du Simple 2000,VOL.37 (Shienryu)

Simple 2000,Volume 37...

(Shienryu / Shienryu Explosion)

Derrière une appellation et une apparence un peu complexe -pour qui serait plus fan de jeux vidéo que de numérologie- « simple 2000, vol.37 » désigne simplement une série de jeux vidéo « chip » assez proche dans l'esprit de certains épisode de la série des sega ages.

Dans ce titre "2000" indique le prix en yen du disc "37" le numéro du volume; sachant qu’il y a autant de volumes que de jeux sortis. Ce numéro 37 (en test ici) ayant l’avantage supplémentaire de contenir deux jeux en un! Shienryu et Shienryu Explosion...









(2000 yens japonais = 14,9240144 euros)

















... une simple conversion?

Voici le test pour y répondre !

Ces deux jeux de tir à défilement vertical répondent au joli nom de « Shienryu ». Pour tout dire (déjà): le premier est excellent; c'est une version 2D qui rend hommage au genre shoot them up. Il est sorti sur saturn en 1997 et un an avant en arcade sur stv, cette version n’enlève rien à la précédente, c’est même, la même ! Le second shoot, en version 3D, « Shienryu EXPLOSION » est inédit, jamais il n’explosera ! Ci-après, le détail...


Il s’agit, semble-t-il, de deux remakes (réalisé à la va vite) l'un de raiden (l'autre de Raiden III)... pour aller vite, également !
Ainsi, du gameplay jusqu'aux différents décors, des items à l’animation, les heureux connaisseurs de Raiden Project * (Incontournable chef-d’œuvre !)  aura un sentiment immédiat: y rejouer, les sensations comprises, mais sous une autre forme. Un nouveau jeu aux clins d’œils trés présents. Joies supplémentaires, d'autres classiques (du shoot 2D) sont également de la partie ! (Ils y sont presque tous : Aso2, aleste, gunhed, un brin de salamander, du 1943 et surtout, donc, en majorité : du raiden !!), je vous laisse le soin de retrouver les influences ça et là (dès le premier niveau, une vue plongeante du dessus d’un canyon nous donne d’emblée le vertige ! (déjà vu quelques part, mais où ?... le jeu commence !).







La musique bien que répétitive (si l’on perd trop au même endroit !) est plutôt agréable. La difficulté est bien dosée. Jusqu’au stage 4 vous etes tranquille, au delà, la tention monte. Le stage 8 achève cette montée en puissance en alignant de nombreux boss... si 'sympathique' tradition du genre !

On a donc affaire ici à un jeu qui s’adresse aux historiens ou aux passionnés de shoot (tendance Manic shooter par moment, création de 1997 oblige !) mais aussi au novices (ou moins fortunés) qui pourront, grâce à ce jeu, se familiariser aux aspects les plus marquants de beaucoup d’autres shoots; s'y initier !

Le hardcore gamer qui, quand à lui a déjà Raiden III ou Gradius V (disponible sur PlayStation 2), ou encore Dodonpachi (sans oublier le possesseur de shienryu sur saturn, évidement ) pourra trouver dans la version 3D du disc Shienryu une « suite-remake-fourre tout» et d'un ensemble de chef d’œuvre. Une ébauche sans contenu d’un shoot 3D sans âme. Il y a dans ce titre, en effet, en versions "castafiore" les ténors pré-cités (et j'oubliais gunbird). Les emprunts sont nombreux, l'innovation zéro. Aussi, la déception peu être grande au regard du magnifique travail réalisé avec le premier jeu. Toutefois, grâce à cette réussite, de la réalisation du Shienryu 2D, ce volume 27 de la série 2000 est à choper ! D’autant que l’on pourra trouver dans le Shienryu version 3D et tout hardcore gamer que l'on soit, ce charme désuet et propre à cette série. Ce coté un peu looseux, liés aux mauvais programmeurs qui copient/collent, à la hâte, de nombreuses influences et à jamais inaccessibles. Vu sous cet angle et au final on peut y voir un interet voir s'amuser ! Rejouer à la version 3D de space harrier (version Sega ages ! ) et à titre de comparaison est un peu du meme ordre (personnement, je "kiffe"! ).

En bref...
Le Shienryu (en 2D), peut se voir comme une suite, jusque là inconnu, d’un jeu que l’on a adoré !
Le même type de découverte que l’on fait lorsque l’on apprend qu’une suite à sparker existe sur super famicom, sortie en 1994, alors que la console, en fin de vie, sombrait peu à peu dans l’indifférence. Le genre de bonne surprise que l'on a lorsqu' on apprend l'existence de trois parodius sur saturn, alors qu'on n'en connaissait qu'un ! J'exagère là ? En effet.


...et pour finir !
Si l’on compile les impressions de cet ensemble « Shienryu » : les sensations sont là, l’ambiance aussi, et avec une touche nouvelle ! Une touche de bonnes idées et d'éléments dans la réalisation, proche des chefs-d’œuvres dont le tout s’inspire, mais avec des cotés maladroits et non dénué de charme. Le tout donnant envie, en définitive, de retrouver et de rejouer aux jeux originaux ayant  influencés l'hommage : mission accomplie !

(*Rappel: Raiden Project est sorti en version pal sur Ps one et contient lui aussi deux jeux : raiden et raiden 2 et en versions arcades; excusez du peu ! Un incontournable à posséder d’urgence avant tout autre shoot !)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire