vendredi 16 mars 2012

Retrogame blog project: l'abécédaire du meilleur des jeux vidéo de tous les temps. A comme Arkanoid (Taito, 1986).

Que dire d'Arkanoid qui n'est été donné à lire ? D'abord, rien de plus. Le jeu sort en arcade en 1986 sur une borne Taito, son concepteur est Akira Fujita. Ce jeu est un casse-brique -genre de jeu vidéo- initié par break out (Nolan Buschnell, Atari, 1976) à l'aube de notre monde vidéo ludique.

Son principe est très simple: vous devez détruire des briques de couleurs à l'aide d'une balle -envoyée de bas en haut- à l'aide d'une "raquette-vaisseau spatial" que l'on contrôle de gauche à droite (et son inverse.).

Dit comme cela, rien de bien transcendant.


C'est sans compter sur l'ambiance musicale, les bruitages et les différents bonus -qui émanent des briques fendues- et modifient à réception et à chaque fois votre gameplay.Par exemples:
l'un modifiera la raquette pour la doter de lasers, l'allonger ou la réduire. L'autre transformera la vitesse de la balle ou en démultipliera le nombre ou la puissance. Pour chaque écran nettoyé, on accède au suivant. Dès le second niveau les briques ne forment plus un simple mur mais une figure différente et ce, chaque fois ensuite. Ci-dessous, l'exemple d'un clin d'oeil à une autre production made in Taito: Space Invaders.


Un bonus permet, également, l'accès au stage suivant -via un passage secret- et qui dispense de tout détruire.Trente et un stage plus tard (2+1=33) nous arrivons à Doh. Figure emblématique d'arkanoid, l'extraterrestre en chef, envahisseur de son état (et cousin proche des moais, vous savez, ces statues, sur l'île de pâques...) et ultime porte de sortie. Enfin, que l'on croit...


Avis aux connaisseurs:

Voici une petite astuce applicable dans la suite d'Arkanoid sur super nintendo -finement titré "Doh it again"- et pour faire face à Doh: Lorque l'on bascule de l'autre coté de l'écran, il est plus confortable d'inverser sa  manette ! En combattant de cette manière on garde, au moins,  ses points de repère !


Arkanoid est, reste et restera, (de mon point de vue), le meilleur jeu du genre casse-brique. Pour son mélange de gameplay, son habillage inoubliable ou encore ses nombreuses suites qui en ont améliorés (ou pas) le concept (via les décors, la musique, les bruitages, la jouabilité, ou la présence des nouveaux boss.). Indestructible -évidemment- il est aussi indémodable. Un grand classique qui se devait de figurer dans ce classement du meilleur des jeux vidéo de tous les temps !

A suivre...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

 
over-blog.com