mardi 10 janvier 2012

Test de Rad Mobile (SEGA), la première apparition de Sonic par Gemu otaku (& la rédac)

Oui, ceci est bien le test du célèbre Rad Mobile manufacturé par SEGA : le premier jeu en 32bit de la firme, sorti en 1991, titre, à mon sens aussi célèbre qu’Out Run ; testé et retesté et plus que de raison pour sa part. Dans les lignes qui suivent, nous allons nous concentrer sur ce jeu honteusement méconnu du grand public.


Ce jeu comporte plusieurs éléments intéressants : premièrement comme je le disais plus tôt il s’agît bien du premier jeu en 32 bit de l’histoire des jeux d’arcade. Les graphismes et l’animation de la route sont tout simplement miraculeux pour l’époque : le jeu est d’une fluidité exemplaire et le reste aujourd’hui.

Je me souviens encore de mon premier « rendez-vous » avec cette machine. Elle tapinait à l’angle de la rue Saint Denis et Rambuteau dans une salle de jeu aussi sombre que lugubre ! Jeune puceau à l’époque je n’avais pas idée de ce qui m’attendait. Le piège se referma instantanément lors de mon entrée dans l’établissement : elle était là embusquée dans un angle. Ses pédales d’accélérateur et de frein tels deux talons aiguilles brillaient de mille feux, exhibant la fluidité de son animation tel un déhanchement, avec désinvolture, à la foi réservée et vicieuse, elle, m’offrant les charmes de ses graphismes, moi, baissant le regard : voyant la fente du monnayeur rouge et béante !



Le coup de foudre fut instantané : saisissant d’une main son volant et insérant de l’autre une pièce de 10 francs d’un violent coup d’index dans le sanctuaire (son monnayeur) je consommais mon crédit. La partie fut assez courte mais d’une intensité rarement égalée.


Pendant le jeu plusieurs éléments naturels viennent troubler la partie. Je m’explique, d’un stage à l’autre vous vous retrouverez : soit plongé en pleine nuit ou soit sous des trombes d’eau. Le seul moyen de se tirer de ce mauvais pas étant de déclencher les essuies glaces à l’aide d’un bouton poussoir-clignotant- situé sur le pupitre de la borne. En plus des intempéries vous serez régulièrement poursuivis par la police pendant votre road-trip et si par malheur vous vous faites rattraper par les forces de l’ordre un agent zélé se fera un plaisir de défoncer le capot de votre véhicule d’un violent coup de poing en guise de procès verbal ! (Chez Sega on ne perd pas de temps avec la paperasse!).


En termes de durée de vie on est bien loin devant Out Run car pas moins d’une vingtaine de rounds vous attendent avant la ligne d’arrivée. C’est un des plus longs jeux de course qu’il m’a été donné de jouer en arcade !






En observant bien les photos qui accompagnent ces quelques lignes, par ailleurs, vous remarquerez la présence du hérisson bleu de chez Sega se balançant nonchalamment, accroché, au rétroviseur. Ce petit clin d’œil est d’autant plus collector qu’à la sortie de ce jeu Sonic 1 n’existait pas encore ! Il s’agit, en effet, de la première apparition de Sonic dans un jeu vidéo ! (et ça je suis que vous n’étiez pas au courant bande de petits canaillous !).


Et oui, Sonic Megadrive sortait quelques mois après ce jeu...

Il faut également savoir que ce titre est sorti sur Sega Saturn sous le nom de Gale Racer et que malheureusement la conversion du titre est de très mauvaise facture : à éviter, donc, si vous ne voulez pas avoir une mauvaise opinion du jeu…


Bon tout ceci pour vous dire que si vous voulez vraiment vous éclater sur un jeu de conduite et aussi fun qu’Out Run : cette bonne vielle borne de Rad Mobile pourrait vous plaire !

1 commentaire:

  1. Salut.
    Encore un des mystères des jeux videos (le fait qu'il ne soit pas plus connu). Mais il a l'air vraiment bien, merci pour l'article.

    RépondreSupprimer

 
over-blog.com