vendredi 20 novembre 2009

Le jeu d'arcade du mois "CRUDE BUSTER" par Jb (Gemu otaku's return)







(Novembre 2009)


Etant moi même un inconditionnel du jeu d’arcade je tenais a vous présenter ou représenter un beahetm’all de chez data east dans la plus pure tradition du genre, j’ai nommé le funissime Crude Buster ou Two Crude Dudes pour les americanophiles.

En ces années de disette neo apocaliptique la police débordée devant la recrudescence de racaille et autre pillards en tout genre se voit dans l’obligation de faire appel à ce qu’elle a sous la main : c’est à dire deux brutes épaisses au cerveau légèrement sous développé !!
Le but étant de faire régner de nouveau un semblant de justice.Et oui, dans le monde de Crude Buster, les temps, comme les œufs, sont dures ! Mais laissons, à l’instant, ce scénario extrèmement complexe de coté pour nous pencher sur le jeu lui même...

Nous avons donc ici affaire à un beathem’all se déroulant sur un plan ,donc, pas question de se déplacer dans le fond du décor.On pourrait apparenter ce jeu à une sorte d’ Altered Beast.Vous déboulez dans les rues sauvages de detroy city, pieds et points nus, pour en découdre avec la décadence humaine.Vous pourrez aussi utiliser la quasi totalité du mobilier urbain pour se faire (Jean Claude Decaux en ferait une maladie!): les feux tricolores, poubelles, et autres véhicules sont à votre disposition pour un usage détourné de leur fonction première : les précipiter violament sur vos adversaires devenant un nouveau moyen de les remettre dans le droit chemin. Mais ce n’est pas tout, en cours de route et en fin de niveau vous aurez l’agréable surprise de croiser régulièrement de magnifiques distributeurs automatiques de «power cola» vous permettant de vous requinquer comme il se doit (hé oui ici on boit du coca et on ne mange pas de pommes comme dans Bare Knuckle, le politiquement correct ici on connaît pas !... merci Data East). Ceci peut être expliqué par l’esprit du jeu qui s’apparent un peu au célèbre Hokuto no Ken : Vous évoluez dans une ville ravagée par la guerre où les habitants n’ont qu’a bien se tenir devant les bandes organisées. Le look des sprites est tout à fait typiques des années 80 blouson noir et coupes en crêtes collées au sucre cristal.
La partie sonore du jeu nous plonge dans des gammes hard rock métalo collant autant à l'action qu'aux cheveux précedemment évoqués dans une ambiance empreinte des années 80/90.


La version MD

La Mégadrive est la seule machine de salon proposant la conversion de la carte jamma . Bénéficiant d’une palette de couleur bien moins riche les programmeurs ont réussi à restituer la copie quasi conforme de l’arcade. Il faut noter que devant les moyens limités dont ils disposait à l’époque, ils regorgeait d’idées et d’ingéniosité pour vous donner l’illusion que votre Mégadrive était aussi puissante que le coin up chéri que vous ne pourriez jamais vous payer faute d’argent et de place (ce qui n’est peut-être plus le cas pour vous aujourd’hui).
Hé oui à l’époque il ne sufissait pas de faire glisser un icône pour réaliser une distorsion un zoom ou encore une rotation, les temps comme les oeufs étaient dur !

Jb

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

 
over-blog.com